Croix de Toy-Viam


 

 

Croix de la Vigne

 

Croix de la Vigne au sud du village de Toy-Viam, granit, du XVII sciècle.
Croix quadrangulaire, aux arêtes rainurées,Christ hiératique,à la tête couronnée.

 

Les croix de la montagne limousine

  A travers le granite aussi s'est accomplie lentement la christianisation de nos campagnes. Églises, chapelles, oratoires, fontaines de dévotion, croix de chemin ont quadrillé méthodiquement le territoire de nos ancêtres.
Du menhir christianisé de Bonnefond à la croix du Col des Jaillants (ou des Géants), il n'y a guère qu'une main ou un outil plus acharné à tailler dans la roche. Ces stèles semblent une brusque poussée verticale du sol et de la foi. Puis la main s'est affirmée, s'est cultivée en prenant ses modèles parfois dans les trésors d'orfèvrerie des églises. Ces croix fleuronnées, fleurdelisées, ces nimbes repercés ont été âprement arrachés à la pierre. Partout, la croix fut en grande vénération.
Son origine bien souvent nous échappe : croix de franchissement (sommet, rivière, carrefour), de bornage, souvenirs de missions, croix votives ou liées aux processions (croix des Rameaux ou du Saint-Sacrement), croix des morts...
Certaines sont des merveilles de virtuosité, telle la croix du bourg de Meymac, dans la Grand-Rue, imitant l'entrelacs de la couronne d'épines du Christ; certaines se donnent des allures de calvaires bretons, comme celles de La Lézioux ou de Pallier à Gentioux en Creuse, d'autres des allures celtiques, telles ces croix "inscrites" ou maltaises perchées sur de longs fûts. D'autres sont plus étonnantes encore, comme la fameuse "croix du bélier" de Peyrelevade et sa soeur moins célèbre, au village du Longy dans la commune de Millevaches.
(Source : guide Chamina sur le Plateau de Millevaches)

 

 

Correze Parc National Regional Natura 2000



Toy Viam © Tous droits réservés.
Réalisé par z3yo